mercredi 1 août 2007

RIP


L'un de ses personnages est venu le chercher, et l'a emmené de l'autre côté du styx, là-bas, là où une lumière blanche emplit l'espace, qui lui rappellera sans doute les lanternes magiques de son enfance.

2 commentaires:

Rémi Firincio a dit…

jouer aux échecs avec la mort, cela ne se voit pas que dans le Septième Sceau, c'est peut-être plus largement une métaphore de l'oeuvre du maître suédois.
Sympa la photo de Nils Poppe...
On voit là à quel point Bergman avait un sens aigu de l'art photographique; je m'incline.
En même temps je m'incline aussi devant la beauté sulfureuse de Monica Vitti dans l'Avventura. Eh, pas de jaloux...

François a dit…

Oui, j'ai vu ça, Antonioni aussi est décédé. Deux grands cinéastes à trois jours de distance, ça fait bizarre. Et évidemment, en France on ne parle que de Michel Serrault...