mercredi 15 août 2007

Le père de toutes les légendes

La légende de Gilgamesh fait l'objet d'un long article dans Le monde. Il s'agit du premier d'une série de six articles sur les "Rois de l'entre-deux-fleuves", qui vise vraisemblablement à faire office de "feuilleton de l'été". Il est heureux que la presse française soit encore capable de produire des "feuilletons" d'une telle qualité.

Au passage, j'ai été étonné d'apprendre que l'épopée de Gilgamesh est une compilation tardive (vers 1200 avant notre ère) de poèmes plus anciens. "Dans cette démarche consistant à rassembler d'anciens contes et légendes, on retrouve quelque chose qui ressemble à ce qu'ont fait les frères Grimm, au XIXe siècle, en collectant les éléments du folklore européen et en les couchant par écrit", nous apprend Jean-Marie Durand, assyriologue au Collège de France. Comme quoi les sciences du folklore ont une origine bien plus ancienne que le XIXe siècle... et ont une origine magique: l'auteur de cette toute première compilation de poèmes, remaniés sous une forme épique, se prénomme Sinleqe'unenni, et est un "exorciste".

Je connaissais la légende de Gilgamesh par l'intermédiaire d'une bonne novélisation, celle de Silverberg.

Tout ça m'a donné envie de m'y replonger, et d'aller chercher le texte original (euh..., évidemment dans une traduction française! de Jean Bottéro, grand spécialiste de la Mésopotamie).

2 commentaires:

Lamousmé a dit…

merci bien j'ai failli passer à côté!!! ;o)

Raja a dit…

People should read this.