samedi 7 juin 2008

Nudité antique

Excellente émission de radio ce matin, sur France Culture, dans Concordance des temps, qu'on peut écouter pendant quelque temps en podcast. Aujourd'hui, c'est Maurice Sartre qui nous a parlé de la nudité antique, de la différence entre la nudité brute, barbare, et la nudité construite, civilisée, chez les Grecs et les Romains. Rien de tel pour relativiser un peu notre vision de l'antiquité avec des hommes nus partout.
Maurice Sartre a également établi une différence fondamentale entre la nudité masculine, chargée de valeurs positives, et la nudité féminine au contraire peu acceptée. Alors que de nos jours, ce serait plutôt l'inverse, comme le montre bien l'émission de Jean-Noël Jeanneney, qui a pour but de mettre en perspective l'histoire, de montrer les ressemblances et les différences entre les époques passées et la nôtre.

3 commentaires:

Continuum a dit…

Cette matinée france culturesque était décidément instructive, puisque juste avant J.N. Jeanneney, Alain Finkielkraut le hideux faisait une des seules émissions intéressantes qu'il ait jamais produit (philosophie de comptoir, mais avec des références utiles pour une fois).

François a dit…

Oui, et en ce début d'après-midi une émission sur Alan Moore dans Mauvais Genres! J'avoue qu'Ali Baddou m'avait fait fermer la station radio ces temps-ci, mais on trouve toujours des émissions intéressantes sur France Culture... de temps en temps, il faut bien choisir, mais on en trouve.

vasco a dit…

Même chose, je n'écoute quasiment plus France Culture, hormis "Mauvais genre" et quelques miettes ici et là.
Mais cet après midi, l'insupportable Frederic Mitterrand reçoit Pierre Dubois :
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/camedit/fiche.php?diffusion_id=62426

et il recevait la semaine dernière (je le découvre à l'instant) Franco Maria Ricci éditeur de la belle collection Tour de Babel :
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/camedit/fiche.php?diffusion_id=62425
Emissions podcastables ou écoutables encore quelques jours sur le site.

Il fallait que Fred se décide à s'en aller pour faire moins pire qu'avant !