lundi 10 mars 2008

Be Kind Rewind

D'abord, je voudrais présenter mes excuses: en ce moment je ne trouve vraiment pas le temps de me plonger dans mes sujets de prédilection (conte, illustration, etc.) et donc d'écrire ici sur ces sujets.

Ensuite, je voudrais encourager tout le monde à aller voir le dernier film de Michel Gondry, qui décidément est un excellent réalisateur, extrêmement atypique en tout cas. Be Kind Rewind est une comédie délirante, parfois proche du nonsense. Jerry, dont le corps a été magnétisé après le sabotage raté d'une centrale électrique, efface involontairement l'ensemble des cassettes d'un video-club. Ceci oblige son ami Mike, qui y travaille, à tourner des remakes maison des vidéos effacées, afin de contenter ses clients.
Ce qui est impressionnant dans ce film, c'est la quantité d'effets visuels employés par Gondry pour montrer des gens en train de tourner films d'action ou de science-fiction avec des effets spéciaux complètement loufoques. Comment tourner une scène de nuit en plein jour? En configurant la caméra en mode "négatif", et en photocopiant les visages des acteurs pour les scotcher sur leurs visages, et donner ainsi l'illusion grotesque d'un visage positif alors que l'ensemble de l'image est tournée en négatif.
Plaidoyer pour les effets spéciaux "maison", sauce bricolage, à l'heure du tout numérique? En tout cas le résultat est très bon, très efficace, et grouille de références au cinéma populaire (Ghostbusters, Robocop, The Lion King, etc.). Il affiche à la fois un amour du film petit budget (voire du Z) et une maîtrise parfaite de l'image et du son, caractéristique au contraire du cinéma professionnel, voire du cinéma d'auteur. Un film professionnel sur le cinéma amateur, un film d'auteur sur le cinéma populaire.
Beaucoup moins intelligent que son précédent long-métrage (La Science des Rêves, sorti récemment en DVD avec une "version B" du film), ce film reste à voir si l'on aime les comédies bien ficelées, le nonsense et le cinéma populaire.

2 commentaires:

la Mère Castor a dit…

C'est malin, au moment où je découvre ce blog, vous mettez le frein à main. A suivre donc.

François a dit…

Désolé, en ce moment je suis très occupé. Il reste les archives! Et puis ne parlons pas de frein à main: disons que je décélère.